Larbi Bendifallah : « Passer à une analyse »

Publié le 31 Mai 2014

Larbi Bendifallah : « Passer à une analyse »

Larbi Bendifallah, expert en matière de système d’information au sein de l’Unité d’appui au projet PASEA, animait la troisième table-ronde « Un référentiel pour tous, la NAME » lors du séminaire du 13 mai 2014 « Compétences, métiers, emploi », tenu à l’hôtel Hilton d’Alger.

Voici un résumé de son intervention en introduction de cette table-ronde.

Bien que Larbi Bendifallah soit un spécialiste d’informatique, il a considéré que la principale caractéristique de l’introduction de la Nomenclature algérienne des métiers et emplois (NAME) dans le système d’information de l’ANEM (l’Agence Nationale de l’Emploi) n’était pas technique.

C’est le conseiller à l’emploi qui est au centre du système. Son rôle va être profondément changé. Alors que, traditionnellement, il était chargé d’enregistrer des offres et demandeurs d’emploi sans guère intervenir sur leur contenu, la NAME va l’obliger à dialoguer avec les usagers du Service public de l’emploi pour préciser leurs attentes.

Un conseiller va devoir faire analyser l’expression des employeurs ou des personnes à la recherche d’un emploi. Il ne s’agit plus de se contenter de la transmettre ou de la codifier, parfois dans des rubriques vagues comme c’était le cas jusqu’ici. Il lui faudra transformer ce qui est dit pour bien faire référence à un métier précis, afin de faciliter le rapprochement.

Le nouveau système d’information de l’ANEM, auquel le PASEA contribue, sera un instrument important ; mais c’est bien l’homme, c’est-à-dire le conseiller à l’emploi, qui – par son professionnalisme – sera l’acteur de la satisfaction des attentes des usagers.

Rédigé par PASEA

Publié dans #NAME, #anem, #système d'information, #PASEA

Repost 0
Commenter cet article