Abderrezak Bouchrir (PAJE) : impliquer la société civile et les jeunes

Publié le 26 Septembre 2014

Abderrezak Bouchrir
Abderrezak Bouchrir

Abderrezak Bouchrir, directeur national du Programme d'appui Jeunesse-Emploi est intervenu au cours du séminaire organisé le 20 septembre 2014, dans le centre de conférences de l’Hôtel El Riadh à Sidi Fredj (Staoueli, Alger) par le Projet d'appui au secteur de l'emploi en Algérie. Cette rencontre se faisait à l’occasion du lancement de sessions d’échanges professionnels au profit des directeurs de l’emploi de wilaya.

Le Programme d'appui jeunesse-emploi (PAJE) s’inscrit dans la ligne de conduite du plan d’action du gouvernement faisant de la jeunesse l’un des axes principaux pour la mise en œuvre du programme du Président de la République 2010-2014 prévoyant d’intervenir sur l’emploi et la lutte contre le chômage par la mise en place de nombreux et importants dispositifs.

Il s’agit d’un nouveau programme intersectoriel qui vient s’ajouter au différents programmes financés par l‘Union européenne pour soutenir les reformes et l’action du gouvernement algérien dans sa politique engagée en faveurs de la jeunesse, en privilégiant une approche globale de la jeunesse, en faisant appel à la participation de la société civile et en favorisant l’employabilité des jeunes.

Au niveau national, le Programme d'appui Jeunesse-Emploi va contribuer au renforcement, des capacités et aux synergies intersectorielles. Au niveau local, il permettra de développer des mécanismes intégrés prenant en compte les problèmes de la jeunesse dans leur globalité en impliquant la société civile et les jeunes dans eux-mêmes.

Le programme a trois composantes. La première porte sur le renforcement de l’intersectorialité et des partenariats. La seconde s’intéresse à l’amélioration des capacités des acteurs associatifs de la jeunesse et de la société civile. Des guichets intersectoriels de proximité seront créés dans quatre wilayas pilotes. La troisième composante vise à la création d’activités favorisant l’employabilité.

La population cible du programme est composée des jeunes de 16 à 30 ans, Certaines actions pourront toutefois cibler une population plus jeune (ex. en milieu scolaire) ou plus âgée (pour correspondre aux dispositifs sectoriels impliqués, ainsi ceux rattachés au secteur de l'Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale qui fixent à 35 ans la limite supérieure du bénéfice des dispositifs pour les jeunes.

Les parties prenantes, également bénéficiaires du programme sont treize ministères ainsi que leurs établissements et directions exécutives dans les Wilayas (Travail, Emploi et sécurité sociale; Solidarité Nationale; Formation professionnelle; Éducation nationale; Enseignement supérieur; Santé; Logement; Agriculture; l’Industrie/ pme/ pmi; l’Artisanat et le tourisme ; intérieur et collectivités locales; Économie et Finances ; Affaires Étrangères) et les associations représentatives de la jeunesse.

Le programme est basé à Alger et quatre wilayas pilotes ont été retenues : deux en milieu urbain (Annaba et Oran) et deux en milieu rural (Béchar et Khenchela).

Le PAJE est mis en œuvre dans le cadre d'une gestion partiellement décentralisée. Il bénéficie d’une contribution financière de l'Union Européenne (23,5 millions d'euros) qui couvre les frais de fonctionnement courants relatifs à l'exécution des devis-programmes. La partie Algérienne mettra à la disposition du programme, les infrastructures nécessaires et couvrira les frais de personnel et des équipement avec un contribution de 2,5 millions d'euros. Ce qui porte l’enveloppe globale allouée au PAJE à 26 millions d'euros.

Rédigé par PASEA

Publié dans #emploi, #mtess

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article