Union Européenne – Algérie, programme adéquation formation-emploi

Publié le 14 Octobre 2014

Stefan Füle
Stefan Füle

Le site de la délégation de l’Union européenne à Alger a publié l’information suivante, en date du 11 octobre 2014.

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui l’adoption du Programme d’Action Annuel UE-Algérie pour 2014, qui appuiera les domaines de la justice (doté d’une enveloppe UE de 9 millions d’euros), des médias (7,3 millions d’euros) et de l’adéquation formation - emploi - qualification (10 millions d’euros).

Stefan Füle, le commissaire européen pour l'Élargissement et la Politique européenne de voisinage, a déclaré: "Ces trois nouvelles opportunités de coopérer étroitement mettent en évidence le partenariat solide et dynamique qui existe entre l'Algérie et l'Union européenne et que nous espérons pouvoir approfondir davantage dans le futur. Ces programmes, qui ont été préparés conjointement, se veulent en appui aux efforts de l’Algérie consentis à la modernisation du système judiciaire, à la promotion du débat public et à l’adaptation des formations professionnelles et universitaires aux besoins du marché du travail".

Le programme d’appui à la réforme de la justice s’alignera directement sur la stratégie du gouvernement algérien et s’articulera autour de trois objectifs : l’indépendance de la justice à travers la modernisation du fonctionnement de l’organisation judiciaire et sa bonne gouvernance, l’accès au droit et à la justice et la professionnalisation des acteurs du secteur et des appuis institutionnels pour une gestion plus efficace des établissements de formation et des ressources humaines. Il est également prévu de renforcer les capacités des organismes de la société civile spécialisées et actives dans le domaine de la justice dans le but de les rendre plus performante dans leurs actions des prestations de services de justice.

Le programme d'appui aux médias en Algérie a pour objectif global d’intervenir en appui aux médias du secteur public et privé en Algérie dans la transformation progressive de l’univers médiatique national, avec pour but de renforcer les capacités de professionnalisation, d’adaptabilité et de gouvernance du secteur, afin qu’il joue au mieux son rôle d’inclusion et d’accompagnement du débat démocratique en Algérie. Le programme visera notamment le renouvellement des liens entre les médias et le public, le développement du numérique dans le paysage médiatique algérien et la professionnalisation et l’amélioration de la gouvernance de l’ensemble de la filière médias.

Le troisième programme se veut en appui à l’adéquation formation - emploi - qualification et visera à développer les mécanismes pour un partenariat effectif entre l'entreprise et les dispositifs d'insertion et de formation.

Ce programme, doté d’une enveloppe de 10 millions d’euros, se déclinera en quatre composantes. Premièrement, la mise en place d’un dispositif d’adaptation et insertion, qui consistera en la réalisation d’action pilotes dans des wilayas choisies pour l’adaptation des qualifications des demandeurs d’emplois aux compétences demandées par les entreprises. La deuxième composante visera le renforcement du rôle des entreprises dans la formation professionnelle, entre autres à travers un partenariat entre les entreprises et les Centres de Formation Professionnelle. Troisièmement, l’encadrement des jeunes de moins de 16 ans qui, pour des raisons diverses, ont quitté le système scolaire et dont le nombre est évalué par UNICEF à plus de 300.000. En étroite collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale et avec UNICEF le programme souhaite contribuer entre autres à la conception d’un dispositif de rattrapage scolaire. La quatrième et dernière composante de ce programme visera le développement du rôle des entreprises dans la formation universitaire par le renforcement du partenariat des acteurs économiques et universitaires.

Contexte

Ces trois programmes qui constituent le Programme d’Action Annuel UE-Algérie pour 2014 s'alignent avec les trois secteurs prioritaires de la coopération entre l'UE et l'Algérie pour la période 2014-2017, à savoir (i) la réforme de la justice et renforcement de la participation citoyenne ; (ii) le marché du travail et l’emploi et (iii) l’appui à la gestion et à la diversification économique.

Rédigé par PASEA

Publié dans #union européenne, #algerie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article